DailyMood, Société

Plus de 30 ans et pas maman… no drama

26 janvier 2016

Cette semaine, c’est mon anniversaire (thanks god ! 30 ans c’est le nouveau 20 ans et ce n’est pas que moi qui le dit ), du coup je voulais parler d’un sujet récurrent dans ma vie : lé bébé, devenir maman.

01h12, un soir on m’interpelle via Messenger :  « Tu n’es pas couchée toi ? » (notons que Messenger est vraiment une balance ! Dès que tu touches à tes applis il te signale en ligne même du fond de ton lit)

Je réponds que visiblement non, tout comme mon interlocuteur. Et j’ai eu le droit à « Ah profite quand tu auras des enfants, tu paieras pour dormir un peu ».

13h55 un jour entre le lundi et le dim : « J’en ai marre d’être toujours à sec. Je bosse j’ai un salaire mais les impôts ,, la taxe d’habitation, la taxe sur les tampons (oui ça ne passe pas… je parle du coût de la taxe à 20% sur le tampon, pas de mauvais esprit). Le retour de conversation a été  : « Mais de quoi tu te plains, tu n’as pas à payer la crèche et les couches toi » (une envie de répondre « fallait pas faire le crevard sur le paquet de capote ou la pilule » mais en vrai j’ai juste baisse la tête en acquiesçant)

21h32 une discussion sur les enfants. « Je ne comprends pas comment on peut tout laisser faire à ses enfants et en arriver à avoir des petits princes impolis et mal élevés. Des enfants qui ont le droit de ne pas dire bonjour et même merci. ». Réponse « Tu ne sais pas ce que c’est, un enfant on doit le laisser s’exprimer et démontrer sa personnalité. On ne peut pas le gronder toutes les deux minutes. (je n’ai rien dit ms rdv dans 15ans quand l’enfant malpoli voudra s’exprimer librement)

8h40 un jour de rentrée un statut Facebook, après le 27e posts et statuts sur la rentrée scolaire de leurs enfants, j’ai à mon tour mis un statut pour me rappeler de ne pas faire ça tous les ans lorsque ce sera mon tour… et j’ai eu le droit à un message du type « Ah on reconnait le sein qui n’a pas enfanté »….

J’ai plus de 30 ans et je ne suis pas maman

Je pourrais faire plusieurs autres procès-verbaux, une plaidoirie etc mais je connais déjà ma sentence : Je suis condamnée à ne pas avoir le droit de me plaindre et à écouter le jugement de mes pairs parce que j’ai 30 ans et pas d’enfants !

La vie est faite d’étapes : école, études sup, premier appartement, fiançailles, mariage, cdi, enfants, divorce (ou pas). A chacun(e) ses choix et l’ordre de ses étapes.

Mais en 2016 on ne demande plus à une femme où elle en est de son cdi ; la crise et les chiffres du chômage en perpétuelles hausses nous excusent de ne pas encore avoir eu le fameux sésame. On n’attend plus non plus le carton d’invitation au mariage ; le taux de divorce,  le coût du mariage et la vulgarisation de l’engagement via des émissions telles que 4 Mariages pour une lune de miel font que les gens comprennent qu’on ne veuille plus passer par cette case.
Le permis, l’appartement  (même s’il s’agit d’un 9m2 ) sont maintenant des évidences.
Par contre, à 30 ans  (ou plus ) il y a une étape qui ne pardonne pas et elle se résume en 5 mots :

Alors c’est pour quand? 

Je vais essayer de faire un point en restant poli  !! Cette question peut blesser, saouler, énerver, indisposer et parfois tout ça à la fois. Ces quelques mots (ou maux) peuvent avoir une grosse portée selon qui l’a pose, à quelle moment etc. A 25 ans les mecs ne posent pas la question, on est seulement harcelé par les filles mais à 30 ans la question devient transgenre. Autant les filles le font front to the point, les hommes ajoutent un contexte  » parce que tu es vieille, bientôt tu ne pourras plus // Franchement Dee tu as trop profité, fais un peu la vraie meuf avec un foyer // Vas y fais un gamin ça va te calmer ». Mais filles ou garçons le « C’est pour quand ? »  sonne de la même manière ».

Il n’y a à mon sens aucune bonne réponse, j’ai souvent eu envie de répondre : Quand tu me prêteras ton utérus, pas envie d’abîmer le mien // Désolée après avoir vu la tête (ou le comportement) de tes enfants j’ai pris rdv pour me faire ligaturer les trompes // Quand je te verrais à nouveaux marcher droit parce que depuis ton épisio j’ai remarqué un changement // quand j’aurai un papier écrit de François H m’assurant une place en crèche + un accouchement sans péridurale mais sous hypnose… Ou répondre simplement « je te demande moi quand ton mec arrêtera de te tromper »

Mais en réalité et je réponds « tranquille un de ces jours !  »

Il y a 500000 raisons qui font qu’une femme de 30ans n’a pas d’enfants, je vais en rappeler quelques unes ci-dessous, à vous de piocher quand l’envie du « C’est pour quand » vous démange :

1 / La difficulté à en avoir 

Certaines femmes mènent un vrai combat pour être mère et je les soutiens de tout mon coeur car le chemin peut être difficile et douloureux pour les nerfs et le corps. L’ Endométriose par exemple est une maladie qui touch environ 1 femme sur 10. Les kystes, les fibromes, les problèmes aux trompes, des problèmes génétiques…Des causes médicales qui rendent le projet difficile et à chaque fois que la question est posée c’est un coup de couteau à la plaie émotionnelle. Beaucoup de femmes combattent en silence  (traitements hormonaux, FIV etc) parfois mettent plusieurs années pour enfanter. Ce qu’elles ne disent pas,par honte, par superstition…

Ma raison : Le rdv tous les six mois chez la gynéco ça fait mal ! En plus il n’y a aucun dîner, aucune préliminaire pour enrober ça… Alors quand on me dit qu’avoir un enfant oblige à y aller plus que de raison…je saute mon tour

2 / La question de l’âge

l’âge est également un facteur, certaines femmes pensent qu’après l’heure ce n’est plus l’heure ! Allez chercher à 40 ans son enfant de 2 ans à la crèche ne les motive pas. Il y a un moment pour tout et si ça n’a pas marché dans le temps impartie elles abandonnent le projet.

Ma raison : Si je squatte le rayon enfant de Zara c’est parce que les vendeuses et clientes aux autres caisses c’est vraiment de la concurrence en plus, alors que les mamans happées par les rides de fatigue c’est une concurrence que je peux tenir.

3 / Le célibat ou l’absence de relation stable

Dans les séries télés ou sur les vidéos Youtube l’annonce de la grossesse est toujours vécu comme un moment de joie céleste. Mais dans la vraie vie, il arrive que l’enfant n’arrive pas au bon moment : vous savez ce super bon coup, beau, gentil mais tellement gentil qu’il rassasie tout l’appétit sexuel de l’Ile de France, ou votre mec depuis 5 ans mais qui disparaît 1 semaine par mois voir plus. En gros, la relation pas ou peu stable. Ou le célibat assumé qui ne favorise pas une projection en mode « famille » de moi+ toi +bébé mais plutôt moi + moi+ bébé + galères

Ma raison : J’aime le fait que Sundae se lèvent pour ME chercher un verre d’eau dans la nuit, ou MES croissants du dimanche matin. Aura t-il la patience de m’entendre râler et d’entendre un bébé pleurer ? Il doit encore faire ses preuves dans la relation 😉

4 / La peur

C’est une grande responsabilité que d’être mère ; la peur de ne pas savoir, pouvoir bien faire. La peur de l’accouchement, des nuits sans sommeil, des questionnements….

Ma raison : je n’en ai pas, j’ai peur de tout (chien,chat, poupée, solitude, vide, fantôme…) donc il est évident que d’avoir un enfant entre dans la liste

5 / L’absence d’envie d’être maman

Dans la vie, j’ai appris que tout le monde n’aime pas la glace à la fraise, les frites, les séries télés, le parfum La vie est Belle… Certaines personnes ne veulent pas se marier, d’autres font voeux de chasteté, et certaines, n’en déplaisent à la société, n’ont pas envie d’être maman. Et pourquoi les blâmer ? Il vaut mieux je pense une femme au fait de ses envies, qu’une mauvaise mère ou une mère qui n’assume pas.

Ma raison : Avant je n’en voulais pas, puis j’ai vu le bonheur de certaines mamans, et en plus je sais que Sundae sera un super papa, donc je veux bien faire une Super famille avec lui (et faut qu’on se trouve des pouvoirs…. Je me vois bien avec des dons et combattre le crime au quotidien)

6 / L’absence de moyens

Tout le monde n’a pas les moyens de pouvoir nourrir une 3ème personne ; même si les solutions se trouvent, c’est dur de  se dire qu’il faut payer : les couches, le pédiatre, le moyen de garde, la poussette, la nourriture…. Et oui cela est à penser en amont. Je fais partie de ces gens qui aiment penser au pire pour mieux gérer au quotidien.

Bref

Des raisons il en existe autant que d’ex sur le love CV de Kim Kardashian et Léo Dicaprio (oui parce que les mecs aussi…), il faut donc apprendre à laisser les non mamans gérer à leur rythme et stopper les habitudes suivantes :

1 /leçons des femmes passées de l’autre côté

==> On est content pour vous, on vous envie (ou pas),vous n’êtes pas obligées d’essayer de nous vendre le bonheur de la maternité, l’amour inconditionnel. Pourquoi « rabaisser » le choix de celles qui n’ont pas d’enfant à de l’égoïsme ? Profitez de notre situation pour nous parler d’autres choses, pour nous dire les vérités sur ces moments où vous avez envie de les enfermer dans une pièce et mettre en casque pour ne pas les entendre

==> Ne pas avoir d’enfants, ne nous rend pas plus bête, On sait qu’un enfant à un rythme, qu’il ne faut pas laisser le briquet à leur portée (on a quand même le droit de vous appeler à 19h30 ce qui est l’heure du bain pour vous mais l’apéro post réunion pour nous)

2 / Ne pas nous laisser nous plaindre

==> On a le droit d’être fatiguée même si on peut dormir 8h non stop chaque nuit. On peut dépenser 500€ dans un sac ou une paire de chaussures sans être jugé (oui pour cette somme on a une poussette, un stérilisateur, une chaise haute…on s’en moque, on veut TOUTE la dernière collection Sezane)

3 /Imposer des horaires pourris pour les sorties

==> Proposer à quelqu’un de passer vous voir entre 19h15 (après le bain) et 19h35 (avant le dernier biberon) ce sont des choses qui ne se font pas ! Imaginez si on vous propose un rdv entre 18h45 (Le RER) et 19h20 (avant le cours de RPM). On peut se boire un verre après le coucher des enfants, à la maison au calme 🙂

4 // D’imposer les enfants dans une conversation

==> il y a encore des gens qui passent leurs enfants en âge de « rhhh, ahhio, bololobolo, lorem ipsum » au téléphone, il faut arrêter  (sauf si c’est notre neveu ou nièce, je n’en ai pas ça tombe bien ah ah). On ne parle pas leur dialecte. Bien que Pampers propose une traduction dans la pub, IRL (in real life) on ne comprend pas leur charabia, on fait semblant. C’est pareil avec les conversations où on a le droit toutes les 30sec à  » Arrête Paul, ne touche pas à ça, bois le biberon, dis bonjour à tata »  stop… Si vous voulez vraiment avoir de nos nouvelles, couchez vos enfants (ou sortez les de la pièce) et après téléphonez !!! <3 Coeur sur vous c’est pas moi, c’est mon tel qui ne capte pas bien.

Si je devais être honnête et faire une introspection sur ma situation et mes choix, je dirais que j’ai plus de 30 ans, je ne suis pas maman et je ne le regrette pas vraiment. Bien sûr certains messages, comportements m’ont souvent fait culpabiliser mais au fond je pense qu’avant ça n’aurait pas été le bon moment pour moi.

Je voulais absolument faire des études, me lancer dans une carrière, l’entrepreneuriat, trouver L’HOMME (et le garder), me marier, avoir un appartement…J’ai toujours voulu suivre « mon plan » et du coup me voilà à 31 ans sans enfant. Je ne voulais pas sacrifier mes envies, mes sorties, mon budget mon corps, mon temps à un enfant. Certaines personnes apprennent prise au dépourvu, moi j’ai besoin de me projeter, d’organiser et structurer !

J’aime les enfants, j’aime moins les parents, c’est ma petite phrase à moi. J’apprends tous les jours de la vie et qui sait peut être que bientôt je viendrai ici même faire un mea culpa et écrire tout le contraire de cet article 😉 (mais en général je reste fidèle à mes opinions , donc peu de chance en vrai)

Et vous c’est pour quand ??

You Might Also Like

66 Comments

  • Reply Le tout petit - La vie me pique  23 octobre 2016 at 11 h 34 min

    […] pour ces choses là j’y ai songé. D’ailleurs ça aurait fait écho à l’article Plus de 30 ans et pas maman… no drama de Tais toi quand tu parle. Maintenant que le tout petit est né, je vais plutôt vous parler de […]

  • Reply Ce que je dirais à la Dee de 2006 - Tais toi quand tu parles ! 13 décembre 2016 at 11 h 12 min

    […] ne seras toujours pas maman à 32 ans mais ça tu le savais, plutôt tu le sentais et même si la vie, les gens, la gynéco etc te […]

  • Leave a Reply