DailyMood, Lifestyle

#TGIF #lesgens #ceci #cela #

2 octobre 2015

Il y a quelques mois, j’ai mis une photo sur Facebook d’un de mes frères et moi et le #fieredelui

Dès le lendemain, à l’agence, mes collègues qui avaient vu le hastag se sont moqués de moi. Pourquoi ? je ne sais pas,  mais du coup pendant quelques jours, ils ont fini toutes leurs discussion avec un « hashtag » (qui plus est oral)
ex : #jaienvoyelebudgetauclient
#onaquipourdebriefer
En fait, en toute innocence j’utilisais le #comme synthèse d’un état d’esprit (je ne vous avais pas dit que j’aime détourner les codes ?) par exemple :
– après deux heures dans les bouchons ça donne #blasée
– en accompagnement d’un post avec un brunch gargantuesque  je mets #brunchdegrosses
Je suis même le genre de fille à mettre #cestpaspossibledefairedu34lesvraiesfillesfontdu40
Vous avez compris le coup ? Après je t’explique (merci Elie)

Visiblement pour l’ensemble des internautes, ce signe sert à faire remonter une information ou s’intégrer à fil de discussion, de données sur le même thème. Je suis donc totalement à l’ouest !

Pour moi le signe # ne signifiait pas hashtag mais dièse.
Et les fois où je l’ai le plus utilisé était avec le fameux #31#.
Les filles qui ont eu un ex dans leur vie et qui sont nées avant les filles de la famille Kardashian savent de quoi je parle…
Ah j’aimerai bien voir la tête de l’inventeur du QR code qui c’était cru malin(x le lynx) dans son innovation technique, et peu ont été réceptif mais l’avènement du hashtag a bouleversé le web ! Oui vous avez bien lu !
Avant on avait le @ now on a le #
Celui ci va avec toutes les mouvances : #selfie, #challenges,…#FF, #MMC

Grâce à Instagram le hastag a pris une autre dimension ! On hastague pour montrer une communauté : les inconditionnelles du #tbc, les mamans fashions #minilicious, les #nappys… Mais les communautés du hastag ne sont pas les seuls personnes atteintes, les marques ont en fait un élément identitaire de communication à part entière (ex : #dieselreboot / #pasque de Citadium…).

Un # garantit donc  plus de visibilité et de réactivité donc je pense qu’il faut hasthaguer votre target amoureuse dans vos sms : #iwantyou ta beauté est vraiment #nofilter , #iwakeuplikethis c’est à dire amoureux…
Comme j’aime ne pas faire comme tout le monde, mais que quand même j’aime la tendance, je vais rythmer ma vie au rythme du # :
les lundis avec la tête à l’envers  = #fuckingmonday  // Le mardi c’est toujours un peu mieux, je fais un effort sur mon corps et ma tête #imsexyandiknowit
Le mercredi on se rend compte qu’il reste la moitié de la semaine = #yenamarre // le jeudi c’est vraiment le #jeudiconfession oui mes statuts Facebook les plus honteux (et mes whatsapps) sont publiés le jeudi et je ne le fais pas exprès.
Le vendredi est mon préféré #fridayweardontcare c’est ma manière de faussement assumer le fait que je ressemble à un sac de paquet de chips périmé dans l’armoire d’une famille américaine de classe ouvrière (ok c’est cliché… #OSEF)
Le weekend je ne mets pas de hasthags, bein oui qui se plaindrait du weekend !
Allez on se refait un coup d’Hashtags comme on les aime, Merci Barney

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply AurélieCuiCui 14 octobre 2015 at 22 h 06 min

    #Lol #JeFaisLaMemeChose 😀

  • Reply UFC Sport de combat...ant - Tais toi quand tu parles ! 30 décembre 2015 at 10 h 27 min

    […] nom non ??) : Une interview en mode selfie, avec quelques codes des réseaux sociaux (les fameux #, vous vous rappelez ??) : Ton #tbt , ton MCM (coup de coeur homme), #WCW (coup de coeur femme)… un rendez-vous […]

  • Leave a Reply