Kulture Pub, Société

CINEASTAS – de Mariano Pensotti

15 janvier 2016

Qui n’a jamais rêvé de faire de sa vie un film ou de vivre dans un film ? Que la fiction influence la réalité ou l’inverse…
C’est ce lien, cette porosité entre réalité et fiction, que dissèque habilement Mariano Pensotti* dans CINEASTAS.

Le spectacle retrace en accéléré un an de la vie de quatre réalisateurs. Dans un décors au style de maison de poupée où le rez-de-chaussée accueille le quotidien et le premier étage les scènes des films, 5 acteurs campent dans une vraie frénésie une trentaine de personnages. Les histoires de la vie des protagonistes se tricotent avec leurs histoires de fictions. Les tableaux se mêlent et se chevauchent dans une profonde énergie, sublimés par une mise en scène minutieusement rythmée.

La pièce est en espagnol mais surtitrée. Et même si l’on regrette que la traduction ne se concentre que sur le minimum essentiel (peut-être sommes nous trop habitués aux sous-titres de cinéma !), on ne boude vraiment pas son plaisir entraînés par la fine performance de cette équipe.

Amateur de théâtre, de cinéma ou tout simplement rêveur de vie(s), on ne peut que vous conseiller de voir cette pièce.


Elle se joue jusqu’au 22 janvier 2016 au
Nouveau Théâtre de Montreuil (10 Place Jean Jaurès, 93100 Montreuil) à 20h
[Relâche le 17 ; Spectacle en espagnol, surtitré en français. Durée : 1h40]

 

*Mariano Pensotti
L’auteur et metteur en scène a d’abord été réalisateur et scénariste. Il vit à Buenos Aires, où il est né en 1973, et travaille dans le monde entier. Après avoir étudié le cinéma, les arts plastiques et le théâtre, il a créé une quinzaine de spectacles : Interiores, joué en appartement, La Marea (2005), A Veces creo que te veo (2010), El pasado es un animal grotesco (2010), que l’on a pu voir au Théâtre de la Colline. Il signe aussi des installations, telles que El Paraiso (2014), présenté à la Fondation Cartier pour l’art contemporain. Son dernier spectacle, Cuando vuelva a casa voy a ser otro (2015), a été présentée à Bruxelles, en Avignon, en Allemagne. (source : Nouveau Théâtre de Montreuil)

You Might Also Like

5 Comments

Leave a Reply