Mode

Les dessous de Victoria’s Secret

26 octobre 2016

Dernier article sur mon périple New-yorkais. Je vous en ai assez parlé et je ne compte pas vous soûlez avec ça. Oui je vous rassure j’ai d’autres sujets de conversation, même si j’avoue que ce voyage m’a plus que touché et que j’en aurais pour plusieurs semaines à vous contez tout ça.

Mais aujourd’hui je pousse mon gros coup de gueule. Je m’apprête à dénoncer une arnaque américaine à l’état pure. Et vous verrez comment j’ai plongé dedans, comme quand on marche sur une merde de chien, et du pied droit en plus !!

  • Contexte :

Alors si vous vous souvenez bien la lingerie c’est mon truc. J’aime ça, j’en rêve, j’en raffole. Bref vous l’aurez compris c’est mon kiffe à moi.

Alors comme toutes femmes qui aiment les petits bouts de tissus, on rêve des petits modèles Victoria’s Secret, sur les mannequins au corps sans bourrelets.

ttqtp_victoriasecret

Donc vous imaginez bien que je n’aurais jamais pu résister aux  boutiques Victoria’s Secret qui me snobaient du regard à chaque coin de rue.

J’ai bien mis une semaine avant de pouvoir rentrer dedans. Avec toutes les visites et nos activités, je n’avais pas eu l’occasion d’y mettre les pieds avant le 7ème jour. Une torture pour moi, je n’en pouvais plus, je n’avais qu’une envie : dévaliser ce magasins rose bonbon et le dévorer comme lorsque je dégomme des tablettes de chocolats à chaque rupture. Et il y en a eu, il suffit de voir l’état de mon corps !! Bref …..

  • Le rêve brisé :

Je dégaine mon téléphone pour préparer LE SNAP des vacances. J’entre enfin dans la boutique, je suis absorbée par l’atmosphère, l’odeur, et les mannequins en plastoc portant des tenues les plus sexy les unes que les autres.

Je reprends mon souffle et décide de commencer ma petite tournée. Comme à mes habitudes je me dirige quasi instantanément vers les modèles en dentelle.

Et c’est là que j’ai connu la plus grande des déceptions shoppinginistes de ma life !!! Oui j’ai été obligée d’inventer un mot car aucun mot ne pourrait décrire le niveau de ma désillusion !

A ce moment-là, je n’ai pensé qu’à une chose, à la petite voix de miss DEE qui avait tentée de me prévenir, mais je ne voulais y croire….. Et j’aurais dû l’écouter, cela m’aurait évité ce petit moment de solitude.

  • La super production américaine des vendeuses :

Face à mon désarroi, je déambule dans les rayons à la recherche d’un petit truc sympa, mais rien n’y fait. Et lorsque je m’arrête sur un modèle « PASSABLE », une gentille demoiselle se rapproche de moi pour savoir si j’ai besoin de quelque chose. Gentillement je dis non que je regarde ; « l’excuse à la française » sauf que j’avais oublié dans quel pays je me trouvais. En 2/3 mouvements, elle arrive à prendre mon tour de poitrine en plein magasin, et à me convaincre que ce modèle n’était pas fait pour moi du fait de ce que je pourrais appeler « mes dons de la nature « (ouai jme la pète et alors !!! )

Elle m’invite en cabine pour des conseils personnalisés et un essayage de modèles choisis par une vendeuse. Je suis invitée en cabine comme si j’avais un pass VIP dans une boite branchée, et on m’apporte quelques sous-vêtement pour des tests. On appelle les vendeuses par leur prénom, elles sont accueillantes souriantes et patientes. Oui je sais ça fait beaucoup mais en même temps, les américains ont bien inventé le Business avec un grand « B » !!

Bref je ne suis vraiment pas convaincue, je dépose le tout et décide quand même de refaire un tour histoire de ….. 

….. au bout de 10 tours je craque quand même sur un petit body dentelle version marché Saint-Pierre à 1€ le mètre et une petite tenue pour dormir. Côté prix c’est clairement une arnaque mais je me sentais comme obligée d’acheter quelques choses ….. vous comprenez maintenant l’image de la crotte de chien ??!! 

  • Le coup de cœur 

Car oui il y en a quand même un !!! Victoria’s Secret est loin d’être mon magasins de lingerie fétiche mais j’ai largement craqué pour leurs accessoires et parfums ! 

Résultat je passe un temps incalculable dans les rayons à sentir toutes ces fragrances ! 

Et je me suis arrêtée sur celui la : LE CRUSH 


Gros craquage à 68 dollars pour ce parfum qui m’enivre tous les jours …. 

Quelques minutes plus tard …. je ressors avec mon gros sac rose, un goût amère et  210 dollars en moins sur mon compte ! 

  • Conclusion 

Ils savent y faire chez Victoria’s Secret pour nous faire rêver et dépenser pour des produits (hors accessoires) qui ne valent pas 1 sous ! La comm, les mannequins, les défilés, le business c’est vraiment leur truc ! Ils nous ont eu ….

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply Nadia 26 octobre 2016 at 12 h 37 min

    La jolie lingerie que j’ai dénichée pour pas grand chose à Century 21 valait cent fois plus le coup… (non, non, je ne parle pas de la culotte en coton imprimé cactus, je te vois venir)

  • Leave a Reply