Kulture Pub, Société

Pause foot ! On vous propose deux expos photos

1 juillet 2016

Quand tes yeux arrivent à saturation du foot, il faut parfois prendre du recul et changer d’air. C’est pourquoi on te propose aujourd’hui deux expos photos à ne pas manquer.

 

Araki s’expose au Musée Guimet.

Ce photographe japonnais est particulièrement connu pour ses photos de femmes ligotées selon les règles du “Kinbaku”, banalisées en France sous le terme mal exploité de “Bondage”.
L’exposition qui s’ouvre sur une série de fleurs en très gros plan et hyper sensualisées, présente une belle rétrospective de la carrière de l’artiste jusqu’à nos jours. Plus que prolifique, le photographe offre la matière pour une belle exposition.
Araki aime les femmes et elles sont présentes dans toute son oeuvre, érotisées, mal menées, sublimées… Toutefois, une seule semble avoir vraiment de valeur à ses yeux, SA femme, Yoko. Objet de sa première série sous forme de journal visuel (Voyage sentimental), il retrace son voyage de noce. Il réitèrera l’exercice avec les derniers jour de son aimée (Voyage en hiver). Une plongée dans l’intime, plein de pudeur, à la fois touchant et bouleversant.

Photographe japonnais contemporain des plus importants, il a fait du journal intime photographié sa marque de fabrique, et a influencé de nombreux autres artistes comme Sophie Calle, Nan Goldin ou Antoine d’Agata pour ne citer qu’eux.
Toutefois c’est lorsque l’artiste intervient directement sur ses photos avec de la peinture, les calligraphiant ou les colorisant que son travail nous interpelle vraiment. Tout comme ses Polaroïds finalement peu mis en valeur Mais on se console avec Araki crazy old man a, édité chez Thircuir et trouvé à la boutique du musée.

 

Autre genre, autre expo, direction la Fondation Henri-Cartier-Bresson qui expose l’oeuvre de Francesca Woodman.

De loin ma préférée.
Les clichés de la jeune photographe sont empreints d’une puissance formelle et d’une violence intrasèque combinés à une véritable sensibilité. Cette artiste à la carrière très brève me touche particulièrement, j’ai eu l’occasion de vous en parler déjà lors de la sortie du catalogue de cette exposition.
C’était donc pour un pur plaisir personnel que j’ai pris le temps de pouvoir admirer ses tirages. Une vraie claque.
On Being an Angel se compose de deux salles présentant en une petite centaine de clichés l’essentiel du travail de l’artiste, ainsi qu’une série de vidéos. La scénographie de l’accrochage est d’une profonde simplicité, permettant aux photos de parler par et pour elles même. Et franchement, il n’y a besoin de rien de plus. Courrez-y, c’est jusqu’au 31 juillet.

 

Informations utiles :

ARAKI
Musée Guimet
jusqu’au 5 septembre 2016

ON BEING AN ANGEL / Francesca Woodman
Fondation Henri-Cartier-Bresson
jusqu’au 31 juillet 2016

C’est CE samedi (2 juillet) :
En écho avec l’exposition « On Being an Angel », photographies de Francesca Woodman, à la Fondation Henri Cartier Bresson, Toutelaculture.com invite la comédienne Nathalie Rozanes pour une rencontre et lecture d’extraits de sa pièce « Francesca » , qu’elle a jouée cette année au Théâtre National de Belgique.
Ça se passe au Silencio, au 142 rue de Montmartre, de 19h à 20h. Dans la limite des places disponibles. Réservation par mail à amelie@toutelaculture.com.

You Might Also Like

2 Comments

Leave a Reply