Bons Plans, Lifestyle

Le retour de la bouillotte

19 janvier 2016

Quand c’est l’hiver et qu’on est une célibataire (ou pas) frileuse c’est le MUST HAVE sous la couette. Exit les vibromasseurs et autres sextoys, quand il fait froid seule la bouillotte fait du bien.

Et bien oui, faisons tomber le masque ! Je ne suis pas une instagrameuse qui vit 365 jours par an à moitié dénudée. Ma facture de chauffage est comme un coup de massue à chaque fin d’hiver et comme je pense à mon porte monnaie et un peu à la planète aussi (bonne conscience, quand tu me tiens) il ne fait pas 25 degrés dans mon appart, le pyjama pilou pilou et les gros pulls de laine sont de sortie, accompagnés de leur lot de tisanes. La sexy girl en moi (si tant est qu’elle n’ait jamais existé) a décidé d’hiberner jusqu’aux beaux jours. Oui ! Comme les ours (même si personnellement je préfère les marmottes, certaines font du chocolat).

 

Et c’est dans cette Mamie-attitude que je me suis plongée dans une étude approfondie de la bouillotte (modèles et qualités).

J’ai recensé trois types de bouillottes :

La classique : La bouillotte à eau.
TTQTP bouillotte à eau (house BambEthic)
Généralement la plus abordable financièrement et la plus facile à transporter (bon à savoir quand on voyage !). Une gaine de plastique que l’on remplit tout simplement d’eau chaude (mais pas bouillante attention ! Celle du robinet suffit). Certains modèles proposent des housses en tissus, laines, polaires, en fourrure et même façon peluche… Aucune limite à l’imagination des designers !
Ses plus : son prix, son poids (à vide, parfait pour les voyages), sa customisation
Ses moins : pas très écolo (on la remplie avec de l’eau potable !), le risque de fuites (un peu moyen de retrouver son matelas tout mouillé).

 

La naturelle : La bouillotte sèche.
TTQTP - coussin bouillotte Nature et découvertes
Il y en a de toutes formes, toutes tailles. Généralement en tissus, ces bouillottes remplies de noyaux de cerises, de graines de colza, blé ou lin… se réchauffent en quelques minutes au micro-ondes. On les déniche assez facilement dans tous les magasins bio et naturels.
Ses plus : on en trouve en forme de coussin, d’écharpes, de ceintures… Avec ses “grains” elle épouse indifféremment n’importe quelle partie du corps
Ses moins : les noyaux de cerises et autres graines, une fois chauffés, peuvent dégager une odeur assez forte qui peut déranger certaines personnes. Des modèles sont proposés avec parfum qui s’estompe toutefois au bout de quelques utilisations. Si forte gêne, il faudra penser à ajouter quelques gouttes d’huiles essentielles régulièrement, ça devrait aider.

 

La Hi-Tech : La bouillotte électrique.
TTQTP bouillotte electrique Okoia - Darty
De loin celle que je préfère. Accumulateur de chaleur en céramique, elle se branche quelques minutes avant de s’utiliser et diffuse sa chaleur progressivement et plus longtemps que les autres types de bouillottes.
Ses plus : pratique et sûre (elle ne s’utilise pas branchée et son revêtement extérieur évite les risques de brûlures)
Ses moins : elle est rigide et du coup plus conseillée pour pré-réchauffer le lit plutôt que pour se délasser le dos ou la poser sur nos pieds

 

Pour affronter les grands froids, vous n’avez plus qu’à choisir celle qui vous convient ou faire comme moi, prendre les trois (à utiliser séparément ou ensemble !).
Chaleureusement vôtre.

You Might Also Like

9 Comments

Leave a Reply