Lifestyle, Sport et Healthy food

Le stretching

5 octobre 2015

Le stretching est sans doute l’un des exercices que nous pratiquons le moins pourtant il est primordial de l’intégrer à notre routine sportive qu’il s’agisse de course à pied, de musculation ou de tout autre sport.

A première vue, cela ne nous semble pas nécessaire parce que ça prend du temps sur une séance de sport et que pour certains cela demande forcément une souplesse physique de base. Jusqu’au jour où… la blessure arrive !

C’est à partir de ce moment là qu’on commence à prendre plus au sérieux les exercices que j’appellerais « d’entretien ». Qui n’a jamais ressenti la frustration de ne plus pouvoir faire de sport pour cause de blessure ? On est tous passé par là et le constat est le même : nous avons négligé les séances d’étirements.

étirement du dos

Que l’on fasse du sport à petite intensité c’est à dire 3 à 4 heures par semaine ou plus de 10 heures, le besoin de prendre soin de ses muscles est le même. Les sportifs de haut niveau, eux ont compris cela depuis longtemps tout simplement parce que leur corps c’est leur outil de travail et qui dit blessure dit plus de travail. Il faut savoir qu’un muscle n’est jamais isolé et fait parti intégrante de toute une chaîne de muscles reliés les uns aux autres. Si un partie de cette chaîne n’est pas assez souple c’est l’exécution d’un geste qui en pâtit. Exemple pour un footballeur professionnel qui doit tirer un penalty et qui va faire appel au groupe musculaire de la cuisse composé des adducteurs, du psoas et des ischios jambiers et c’est la souplesse combinée de tous ces muscles qui lui permettra de réaliser le geste parfait pour tirer au but. Une raideur dans l’un des rouages musculaires et c’est le risque de mal tirer mais plus grave encore, de se blesser. Bon d’accord vous et moi nous ne sommes pas footballeurs professionnels mais la mécanique du corps humain est la même pour tous et il faut en prendre soin.

étirements du dos 2

Attention, il ne faut pas confondre étirements et échauffements. Les runneurs pratiquent le plus souvent les échauffements afin de préparer leur corps en amont d’une course car ils savent que trop bien les risques de ressentir une douleur en pleine course qui les stoppera net. Les échauffements préparent les muscles à un effort tout en réduisant les risques de claquages, crampes, inflammations et raideurs tandis que les étirements ont une vocation plus globale d’entretien de ces muscles en prévention des courbatures et plus grave de tendinites, bursites, sciatiques… mais à moins d’avoir été blessé une première fois, le bénéfice n’est pas immédiat dans l’esprit de tous. Je vous dis cela bien sûr parce que j’ai moins même été blessé plusieurs fois et que désormais je dois avoir au moins une attelle pour chaque parties du corps et comme vous pouvez le voir sur la photo…
Au delà de jouer un rôle de prévention des blessures, le stretching au même titre que le yoga ou la gymnastique douce est un bon moyen de se libérer des tensions accumulées. Il a un effet apaisant et décontractant autant sur le plan pshychologique que physique. S’étirer quelques minutes au réveil permettra à la fois de détendre son corps après une nuit agitée, de le réveiller en douceur et de le préparer pour la journée. Au coucher, le stretching aura pour effet de libérer toutes les tensions de la journée pour une meilleure qualité de sommeil.
Enfin, je m’adresse aux culturistes et autres adeptes de la musculation qui sont sûrement les sportifs qui pratiquent le moins le stretching car ils pensent qu’ils ne sont pas assez souples. Il est vrai que les muscles sont hypertrophiés donc beaucoup moins souples mais c’est justement parce qu’ils ne s’étirent pas ! C’est le serpent qui se mord la queue. Les muscles sont raccourcis, plus raides et cela influe sur l’amplitude des mouvements et l’exécution des exercices. Autant qu’en football, le positionnent est crucial en musculation pour exécuter le geste parfait pour une meilleure performance lors d’une série.
Le meilleur moment pour s’étirer reste toujours après une séance de sport et pendant les jours dits « off ».
Vous aurez compris peu importe le sport que vous pratiquez il est indispensable de s’étirer à minima après chaque séance mais il préférable de faire une place à part entière au stretching en l’intégrant de façon régulière à sa routine sportive. So it’s time to stretch !

You Might Also Like

9 Comments

  • Audrey H
    Reply Audrey H 5 octobre 2015 at 9 h 48 min

    Mais avec grand plaisir copine 😉 bonne séance d’étirement alors ! surtout après cet exploit de dimanche 😉

Leave a Reply