DailyMood

Voilà pourquoi, je ne chanterai pas de comptines à mes enfants

13 juillet 2016

Il y a quelques semaines, j’ai été à une baby shower d’amie, oui encore… oui quand on a la trentaine passée on fête les mariages, les baby showers et parfois les divorces… bon la vie est parfois une pute et on va à des enterrements mais ça on ne va pas en parler. Quoi qu’il en soit, cette baby shower était vraiment belle, une photo pour vous le prouver hein

taistoiquandtuparles_comptine_babyshower

Et dans les animations proposées par la superbe équipe il y en avait une qui consistait à reconnaître une comptine en version instrumentale : maman les petits bateaux, le petit navire, j’ai du bon tabac… Ce qui devait arriver, arriva ou comme dit si bien Justin « what goes around, comes around » on s’est mise à chanter à tue-tête !  Et on avait quasiment toutes les paroles. Lorsque tu mets 8 filles dans une pièce, plein de bonbons, de cupcakes (du sucre donc) et d’excitations et pas d’alcool (baby shower à l’alcool me souffle t-on à l’oreille, il faudrait tester) il se passe quasiment la même chose qu’à un evjf avec beaucoup de champagne, on réfléchit philosophiquement….  On (ok j’ai lancé le truc, je suis coupable, qu’on me punisse) s’est mis à se poser des questions sur les paroles de ces comptines qui certaines sont tout bonnement violentes, cannibales, incohérentes ou anti-valeurs sociales (allez c’est cadeau : antisocial tu perds ton sang froid). Franchement, après une courte lecture et analyse on n’a plus à se demander pourquoi les enfants sont de plus en plus détraqués.. Non je n’exagère pas lisez vous même !

Comptine, Il était un petit navire

Il était un petit navire (bis) / Qui n’avait ja- ja- jamais navigué (bis) / Ohé ! Ohé
Refrain : Ohé ! Ohé ! Matelot, Matelot navigue sur les flots / Ohé ! Ohé ! Matelot, Matelot navigue sur les flots

Jusqu’ici tout va bien mais attendez :

Au bout de cinq à six semaines, Les vivres vin- vin- vinrent à manquer Ohé ! Ohé ! On tira à la courte paille, Pour savoir qui, qui, qui serait mangé, Ohé ! Ohé ! Le sort tomba sur le plus jeune, Le mousse qui, qui, qui s’mit à pleurer Ohé ! Ohé ! On cherche alors à quelle sauce,Le pauvre enfant, -fant, -fant sera mangé,Ohé ! Ohé ! L’un voulait qu’on le mît à frire,L’autre voulait, -lait, -lait le fricasser,Ohé ! Ohé !

==> Ok les mecs sont en galère et ils doivent manger, mais sur un air gai ils font du petit, leur menu. A la fin il n’est pas mangé parce que la vierge l’a sauve… bref quand même

Comptine, J’ai du bon tabac

J’ai du bon tabac dans ma tabatière, J’ai du bon tabac, tu n’en auras pas. J’en ai du fin et du bien râpé, Mais ce n’est pas pour ton vilain nez ! (refrain strict :J’ai du bon tabac dans ma tabatière, J’ai du bon tabac, tu n’en auras pas.

==> Vous allez me dire Dee tu abuses, mais non ! la vie est assez dure et on nous bassine qu’il faut être généreux et nous on est là à chanter une chanson où le mec fait le crevard et tout va bien… Je pense que la mère de Emilie de la primaire du 17ème lui avait trop chanté cette chanson elle ne partageait jamais rien. Et en plus le tabac c’est ???? Tabou MERCI

Comptine, un pouce un pou

Une puce, un pou, assis sur un tabouret, Jouaient aux cartes, la puce perdait. La puce en colère, attrapa le pou – pou – pou, Le flanqua par terre, lui tordit le cou. La police arriva, avec son camion – mion – mion,Attrapa la puce : « Interrogation !  » // Madame la puce, qu’avez-vous fait là – là – là ? Commettre un crime… Quel assassinat !
Vous serez jugée, par un scarabée – bée – bée, Puis mise en prison, par un hérisson. Vous serez pendue, par une tortue – tue – tue, Jetée en enfer, par un ver de terre.

==> Messieurs, mesdames on parle d’un crime, un meurtre, chose non anodine. Et que dire de la peine de mort… Je ne pense pas avoir d’arguments pour une plaidoirie

Comptine, Ne pleure pas Jeannette

En bref elle est amoureuse d’un mec en zonzon, ses parents lui disent ne t’en fais pas on va te trouver un mec « bien » avec des sous. Mais comme toute fille amoureuse, elle ne veut rien entendre ( désobéissance parentale) et elle veut son Pierre (ça vous rappelle une amie non ?? ou même vous… lol) qui va être pendu . Elle préfère mourrir avec Pierre, la fille a fait un revival de Roméo et Juliette et à la fin « Et l’on pendouilla Pierre, / Tralalalalalalalalalalala, / Et l’on pendouilla Pierre, /Et sa Jeannette avec, Et sa Jeannette avec  » !

Tu as demandé, tu as été exaucé… Bon quel message pour les petites filles pends toi pour un mec ?? Bon je suis mal placée car dans la mythologie celle qui porte mon prénom se tue parce que son mec repart sur son bateau…bref

Je peux continuer avec la souris verte ou encore alouette mais tout ça pour dire que déjà qu’on a une Marseillaise violente comme hymne nationale, les comptines françaises… Je pense qu’on peut aisément leur faire écouter Independant Woman des Destiny Child ou Bryan Adams sans risque. J’irai même jusqu’à un petit Laisse pas traîner ton fils de NTM ou la Lettre de Shurik’n comme ça ils sont préparés.

Quand à moi, je vais leur préférer la naiveté des comptines congolaises comme celles ci-dessous où carrément ton môme apprend à faire à manger ah ah

 

 

 

You Might Also Like

3 Comments

Leave a Reply