DailyMood, Lifestyle

Comment nous avons coupé le Ramadan

21 juin 2016

Ce week-end nous avons décidé de couper le Ramadan en famille ! Rien d’extraordinaire en soi, sauf… que je ne viens pas d’une famille musulmane.

Je suis née dans une famille « pluriculturelle » comme on dit. Une maman immigrée portugaise. Un papa français. Une maman catholique. Un papa profondément athée. Une maman avec un fort accent. Un papa qui nous aidait pour les devoirs de français. Nous avons évolué, ma soeur et moi, dans cette double culture avec son lot de traditions et de différences, et nous adorons ça.


Nous avons grandi dans une banlieue du 93, nos classes pouvaient faire pâlir d’envie les publicité Benetton.
Mali, Sénégal, Tunisie, Algérie, Maroc, Espagne, Italie, Chine, Inde, Canada, Russie… Catholiques, Musulmans, Juifs, Hindouistes, Protestants, Athées…. Blancs, Noirs, Dorés, Jaunes… Toutes ces différences au final nous n’y prêtions pas vraiment attention. Nous aimions le mafé de la maman de Fatou, les cornes de gazelles de la maman de Sonia et le kouign-amann de la maman de Loïk. Certains mangeaient du porc à la cantine, d’autres pas et c’était normal. Plus grands, certains faisaient le ramadan, d’autres pas et c’était normal. Nous nous respections et vivions bien ensemble.
(Mais quand tout cela a-t-il basculé ?)

 

Plus tard, ma soeur a fait le choix de se convertir à l’Islam. Par profonde conviction.
De là à dire que dans la famille la pilule est bien passée, faut pas déconner ! Mais heureusement nous avons des parents ouverts d’esprit et prêts à comprendre et accepter, à dialoguer. Aujourd’hui ma soeur est mariée (à un musulman) et est maman d’une petite fille qui symbolise à elle seule ce mix des cultures (française, portugaise, algérienne, musulmane mais aussi forcément un peu catholique et athée… on ne peut pas renier nos racines).

 

Ce week-end, nous devions traditionnellement nous réunir pour fêter divers évènements. Mais comment faire pour respecter les convictions des uns et des autres tout en passant un moment ensemble ?
Nous avons décidé de rompre le ramadan en famille. Ceux qui ne faisaient pas le jeûne ont triché en s’offrant un petit apéro (22h quand même c’est tard ;), nous avons cuisiné ensemble et attendu l’heure de fin de jeûne pour se mettre à table. Dee et Ines sont venues se joindre à nous. Comble de l’ironie, c’était le soir du match de l’Euro avec le Portugal. Ma nièce, dans les bras de son père, se marrait en regardant ma mère entonner l’hymne nationale portugaise (trop fort… beaucoup TROP fort maman !), tout cela pendant que ma soeur préparait des bricks et que mon père débouchait le champagne (pour les non jeûneurs).

Nous avons beaucoup ris, beaucoup mangé, et il y en avait pour tous les goûts (même les végé !). Nous avons découvert des spécialités culinaires tunisiennes (merci Ines !). Nous avons partagé un moment fort en famille et entres amis. Et j’espère que vous aussi vous avez eu, ou aurez, l’occasion d’en vivre des comme ça.

Ce papier n’a pas pour but de raconter cette joyeuse soirée, car concrètement tout le monde (à part les concernés) s’en fout royalement ! Non, ce papier aimerait prouver, si tant est qu’il en est encore temps, que peu importante nos cultures, nos convictions, ce que l’on est au plus profond de soi, nous pouvons vivre ensemble.
Les évènements tragiques qui ponctuent notre quotidien depuis de trop longs mois, nous font parfois oublier notre humanité, cette humanité ! Le partage, la fraternité.

Aujourd’hui, nous avons le devoir de nous battre contre les préjugés, contre les extrémistes de tous bords, contre ceux qui préfèrent nous monter les uns contre les autres plutôt que de nous voir ensemble. Nous n’avons pas grandit dans une monde clivé. Nos enfants ne doivent pas grandir dans le monde qui se dessine aujourd’hui. Chaque action ensemble, si petite soit elle, est une pierre apportée à ce barrage. Racontez-nous, vous aussi, comment vous mixez vos cultures (familiales, sociétales et religieuses), inondez-nous de vos petites anecdotes, moments heureux. Nous avons envie, nous avons besoin de vous lire et de vous entendre !

 

You Might Also Like

13 Comments

  • Reply Patche Natise 22 juin 2016 at 8 h 56 min

    Love it !!! Très beau billet
    L’essence même de mon éducation et ma vision du monde, mélange culturel, partage et bonne bouffe 🙂

  • Reply Téléramadan, revue d'utilité publique - Tais toi quand tu parles ! 12 juillet 2016 at 7 h 31 min

    […] ceux qui ont déjà lu le compte rendu de notre “soirée Ramadan” vous l’aurez bien compris nous adorons comparer, mixer, adopter nos différences culturelles, […]

  • Leave a Reply