Société

« La réussite ne se rêve pas elle se crée » mais de quoi parle t-on ?

28 novembre 2017

J’ai vu ce quote de femmesd’influence.fr et j’ai accroché. Je me suis mise à réfléchir et à écrire sur cette notion de « Réussite ».

On voit de plus en plus de femmes créer leur business que ce soit en physique, e-commerce, sur du conseil, ou via la création de page Facebook (connaissant les difficultés de la création d’entreprise je ne vais pas m’attarder sur l’aspect non officiel et les risques qui vont avec …) etc. Des femmes qui veulent mettre leur réussite professionnelle entre leurs mains.

Mais du coup, l’aspect réussite m’interpelle !

A partir de quel moment, on peut dire qu’on a réussi ??
En terme d’argent ? De bonheur (quel est l’indice pour mesurer le bonheur ?) ? la vie famialle ? Un mix de tout ça ?

Mes parents ne sont pas propriétaires, ils n’ont pas d’épargne, ce sont des gens simples et classiques…
J’ai demandé une fois à ma mère si elle pensait avoir raté sa vie (quitter le Congo pour des galères, passer d’une parcelle de plusieurs hectars à un 100m2 en banlieue parisienne, être éloignée de ses parents et frères/soeurs…) et elle m’a répondu :

Pourquoi penser que tout ce qu’on a accompli n’est pas une réussite ? On a accompli quelque chose et toi qui parle français, accomplir signifie « réussir à faire » donc on a réussi.Et tout ceux qu’on n’aura pas réussi, vous le ferez pour nous et les gens diront que vous avez de bons parents qui vous ont bien enseigné ; et avec ton père on ira à l’emission d’Harry Roselmack raconter vos bêtises.
Du coup, pour ma mère, ses enfants sont sa réussite (elle a oublié ma tête du matin) ! Elle n’a jamais cherché le prestige, la reconnaissance des inconnus, les compliments… mais savoir qu’elle a réussi à travers les yeux de ses enfants lui suffit.

Partons de ça, je n’ai donc pas réussi, je n’ai pas d’enfants !

A 25ans on me disait « c’est bien, tu vas jusqu’en Master 2, toi tu vas réussir ta vie ». Du  coup, après l’obtention de mon Master je me suis sentie pousser des ailes. Mes ailes ont vite été coupées, car il a fallu trouver un travail et au chômage même avec un diplôme on ne rentre pas dans la case « A réussi ».

Par la suite, on entend « Il/Elle gagne plus 3000€ par mois, il a réussi ». OK nouveau challenge, et on se dit « à 30 ans il faut viser 3k€, à 40 ans 4k€ ». Mais euh l’autre a dit « Si à 50 ans tu n’as pas une Rolex, tu as raté ta vie ».
Donc 3500€ la montre …. il faut donc quand même beaucoup économiser.
Et est-ce que le salaire a la même valeur si on gagne 5000€ /mois en jouant sur la finance, en vendant des choses immatérielles etc  ?
Si on gagne 1700€/mois et on sauve des vies, ou si on aide des bébés à venir au monde, peut-on valoriser cela de la même manière ?
Dans mon métier je ne gagne pas 5k€ et je ne sauve pas de vie, fin de l’histoire.
Conclusion on élimine la carrière professionnelle et le salaire comme critère car trop de variable
Une amie a raconté que sa tata avait crié le jour du mariage d’une de ses filles, qu’en se mariant elle avait réussi sa vie. Souvent dans les cultures africaines (noires/arabes hein on est ensemble) et soyons fous, asiatiques, le mariage est un gage de réussite sociale très fort.
Si tu as tout mais tu n’es pas mariée alors tu n’as rien du tout !
De fait, les pacsées, les célibataires, ceux qui ne veulent pas se marier…sont en échec ?
Est-on en échec parce qu’on n’a pas crée sa boîte ? Est-on en échec car mère au foyer ? A t-on réussi parce qu’on a le permis, la voiture ?
Trop de variables dans cette notion de réussite. Mon sentiment de réussite je me le crée tous les jours.
Les batailles que je mène au quotidien sont les symboles de ma réussite :
– Reprendre des études et les réussir sans abandonner
– Avoir des galères de santé mais ne pas craquer (enfin si un peu)
– Réussir à changer des balises dans le code au boulot et avoir des félicitations de mon développeur
– Arriver à l’heure à un rendez-vous avec une amie
– Trouver la force de dire à mes proches quand je suis bléssée ou décue
– Passer des entretiens et avoir de nouvelles opportunités que je n’aurai jamais cru possible il y a 5 ans
– Créer ce blog qui me donne tant de joie
– Fonder l’Eté des Entrepreneuses avec mes copines
– Faire un cheesenan et un Cheesecake fraise
– Ouvrir mon coeur et mettre fin à des amitiés
– Perdre peu à peu ses kilos qui ne m’appartiennent pas mais qui squattent mon corps
– Me lancer de nouveaux challenges pro
Etc
La société quantifie et qualifie la notion de réussite, je pense que ce n’est qu’un terme à qui on doit donner une signification qui nous est propre.
La réussite c’est une recette de cuisine où chacun amène ses ingrédients secrets.
Ma réussite est plurielle ; je la crée et la challenge tous les jours.
Etre en vie et remettre en question mes envies en me donnant les moyens de mes objectifs c’est ça REUSSIR pour moi.
PS : Visuel d’illustration made in Femme d’influence

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply